Sommaire

Des envies d’ailleurs, de douceur, d’élégance et de raffinement pour votre salle de bain ? Pour les réaliser, il existe un enduit mural brillant aux accents exotiques, qui a traversé les siècles et dont on dit qu’il est à la fois une communion de l’esprit et de la matière : le tadelakt marocain.

Tadelakt marocain : qu’est-ce que c’est ?

Définition

En marocain, « tadelakt » vient du verbe « dalaka », qui signifie « masser », « polir ». Technique séculaire datant du XIIe siècle, le tadelakt est un enduit à la chaux, qui est poli. La réputation du tadelakt est telle qu’il ne s’agit pas seulement d’une technique, mais aussi d'un art de vivre.

Traditionnellement, c’était un revêtement décoratif plutôt luxueux utilisé pour la façade des riads, les palais méditerranéens, mais aussi pour recouvrir les parois des hammams exposées à l’eau, ainsi que les fontaines, les baignoires, les vasques, les éviers.

Caractéristiques

Le tadelakt est un produit naturel et écologique, un enduit à la chaux, un stuc.

Il est né au Maroc, dans la région de Marrakech, où l'on trouve une chaux que l’on travaille en épaisseur, et qui devient étanche après avoir été polie au galet de rivière dans une eau savonneuse.

Le tadelakt peut être teinté avec des pigments naturels donnant des couleurs intenses et des nuances subtiles. On trouve ainsi des gammes d’ocre, de brun, de jaune, de vermillon de Marrakech, de bleu de cobalt d’Éssaouïra, etc.

Un tadelakt au PH élevé est fongique et antibactérien.

Utilisation

En plus de recouvrir les murs des pièces d’eau, le tadelakt peut remplacer parfaitement un carrelage dans une salle de bain.

Le tadelakt est un enduit qui s’utilise dans toutes les pièces, du sol au plafond, en intérieur comme à l’extérieur. Il faut juste éviter d’en poser horizontalement dans des zones de gel.

Lire l'article Ooreka

 

Tadelakt marocain : technique traditionnelle ou produit prêt à l’emploi ?

Si vous voulez réaliser un tadelakt, sachez qu’il faut être disponible et patient, car c’est une technique minutieuse qui nécessite un certain savoir-faire. Faites-le de préférence à l’automne ou au printemps, quand les températures varient peu.

Technique traditionnelle

Préparez l’enduit la veille.

Préparation de l’enduit : prenez un volume de chaux aérienne éteinte en poudre (éteinte depuis 6 mois) pour un demi volume de poudre de marbre de granulométrie 0,06 et 5 à 15 % de pigments. Si vous avez la chance d’utiliser de la chaux de Marrakech, il n’est pas nécessaire d’ajouter de la poudre de marbre. Ajoutez de l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et souple.

Application : unifiez le fond du mur en badigeonnant une sous-couche qui servira aussi d’accroche. Passez ensuite une première couche de tadelakt taloché à l’éponge, puis une deuxième couche, qu’il faudra lisser et passer au galet.

Le polissage se fait au galet et à l’eau savonneuse : 1/2 litre d’eau et une noix de savon noir. Attention : il faut être prêt pour le passage du galet juste quand le tadelakt est un peu sec, mais pas trop. Si vous le faites avant ou après, le processus de carbonatation* ne se fera pas. Donc, soyez disponible, c’est une étape importante.

24 heures après le savonnage, on peut passer la cire. Le séchage total s’obtient au bout de 3 semaines.

* L’enduit se referme grâce phénomène de carbonatation qui se produit produit en frottant avec un galet (réaction chimique de la chaux mouillée en contact avec le gaz carbonique de l’air, et qui se transforme en carbonate de calcium). En lustrant les cristaux de carbonate de calcium, on crée une fine pellicule de calcin.

Tadelakt prêt à l’emploi

On trouve facilement du tadelakt prêt à l’emploi, conditionné en pots de 5, 10 ou 15 kg, déjà teinté, dans les grandes enseignes de bricolage. Mais, soyons honnête, cela ne vaut pas le vrai tadelakt marocain avec ses propriétés naturelles. Ce sont des enduits à effet tadelakt, mais plus faciles à réaliser soi-même.

Le mélange chaux/marbre/pigments est en général déjà prêt, et il n'y a pas besoin d’ajouter de l’eau.

Il est conseillé de passer un primaire d’accrochage (en badigeon, pour bien accrocher l’enduit au support). Puis, enduire en 2, voire 3 couches, selon les fabricants.

Étaler grossièrement chaque couche, en laissant sécher entre 2 couches, mais pas totalement, pour pouvoir lisser ensuite.

Après au moins 24 heures de séchage complet, appliquer la finition. Celle-ci sera plus ou moins brillante, satinée ou à effet, selon votre option.

Entretien

Le tadelakt ne demande pas ou peu d’entretien.

Il se nettoie avec une éponge et du savon noir dilué dans de l’eau. Le savon nettoie et nourrit en même temps le tadelakt, en le faisant briller.

Lire l'article Ooreka

Tadelakt marocain : prix et fournisseurs

Un professionnel fait environ 4 m² par jour. C’est une technique longue, et la main-d’œuvre constitue la plus grosse partie du prix.

Pour un tadelakt traditionnel marocain, le prix se situe entre 180 et 250 €/m², fournitures et pose comprises. Mais il faut trouver en France des artisans qui maîtrisent bien la technique. N’hésitez pas demander plusieurs devis.

Pour un enduit façon tadelakt prêt à l'emploi, comptez de 40 à 55 € le pot de 5 kg (sans la main-d'œuvre).

On trouve le tadelakt auprès des professionnels, des peintres et des artisans du bâtiment, ainsi que dans les grandes enseignes de bricolage.

Aussi dans la rubrique :

Choix du tadelakt

Sommaire

Tadelakt : présentation et caractéristiques

Qu'est-ce que le tadelakt ? Tadelakt marocain
Voir 5 articles de plus

Achat et prix du tadelakt

Prix tadelakt Achat tadelakt

Ces pros peuvent vous aider